Les Rias
Partenariats

- Contact
- Publications numériques
- Collecte ethnologique
- Ecriture
- Arts plastiques
- Arts visuels
- 5.0. Accueil Rias
- 5.1. Présentation
- Son, jeu, théâtre
- Manifestations diverses
- Communication
- Adhésion
- Annonces passées archivées
- Appels à projets
- Archives Parlarem
- Archives presentation
- Archives Publications
- Archives Rias
- Arles
- Art & numérique ?
- Collecte historique
- Design
- Ecritures visuelles et sonores
- Faune, flore, sentier de découverte
- L’association
- Médiation
- Musique
- Parlarem
- Participations citoyennes
- Projets
- Projets citoyens
- Publications papier
- Réseau Arts visuels
- Sciences
- Sentier d’art
- Services culturels numériques ?
- Vie quotidienne

 

 

Plan du Site

Le vernissage Flavien à Angle Art-contemporain


Et la visite d’une exposition qualifiée de "radicale" par Didier Tallagrand...

Radicale ? Minimale ?

Arte conceptual ?

Quisas...


(JPG)
(JPG)


Certes...


(JPG)


(JPG)


Mais quand vous approchez le texte se révèle comme négatif à deviner en bain argentique, miroir où l’appareil photo détourné, tricheur, dévoile l’obscur...


De beaux textes dont la complexité - l’opacité ? sont mises en relief sinon en sens par l’obscure clarté qui leur donne forme... Michaux, Artaud... Un sens qui tourne, se dérobe et explose quand le regard trouve le texte.

Un noir dense comme hommage à Soulages d’images englouties et de plus en plus sombres.

Mais les sédiments se font texte architecturé, identifié, signifiant, surréalisant... Logos ? Comme retournement en boite-caverne obscure...


(JPG)


Platonicien Flavien ?

Juste l’inverse de "la Ronde" de Sébastien Camboulive qui sera bientôt exposée aux Baraques, où se sont les résidus estompés qui donnent sens ?

Des oeuvres qui interrogent le temps, la durée et le passage du quantitatif au qualitatif, du continu au discontinu, de la linéarité du texte aux éclats de textes... De l’écriture alphabétique à l’oeuvre visuelle...

Le parti pris de la caverne et le rejet de l’Eléate ? Ou, plus ambigüe, la confrontation ? A voir... Comme richesse de certains monochromes ? Ou boites de noniales enfermées par verre fumé ?

Une exposition qui demande du temps de lecture - textuelle certes mais aussi logographique quand plis, ombres et reflets estampillent le livre...

J.Cimaz





_

Reçu d’Angle-Art contemporain...


Pour préparer la visite du 29 septembre et d’autres... Un texte clair et dense qui précise peu à peu le sens d’une découverte...


(JPG)
Raoul UBAC


Bonjour,

Nous vous rappelons que l’exposition L’Histoire d’un oeil - 3ème partie / Un signe de la main est à découvrir tout l’été jusqu’au 15 septembre 2013.

Depuis la mi-juin sont exposées les œuvres inédites (dessins, photographies, peintures, objets et éditions originales) de la collection privée Freddy Denaës. Mais qui est donc ce fameux collectionneur ? Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Freddy Denaës est éditeur aux Editions de l’œil et également producteur de films (Soulages, le noir et la lumière - Simon Hantaï...). Il collectionne et voyage depuis plus de 30 ans. Il troque, déniche, achète, échange des œuvres éclectiques par-ci par-là dans les ateliers d’artistes, les salons, les ventes aux enchères...

Au cours de ce 3ème volet du cycle d’expositions L’Histoire d’un œil, Freddy Denaës nous fait partager sa passion pour le travail d’artistes qui lui tiennent sincèrement à cœur. On peut citer le couple d’artistes Jean-Luc et Titi Parant avec qui il entretient une amitié de longue date. Il y a aussi Raoul Ubac à qui une salle regroupant gouaches et éditions est entièrement consacrée. Freddy nous confie d’ailleurs à son propos : « livre, image, œuvre, tout m’intéresse ! ».

Une centaine d’œuvres venues de tous horizons est à découvrir à Angle art contemporain. On y trouve par exemple une rare composition de Christian Boltanski immortalisée à la monumentale chambre Polaroïd, deux esquisses de Matisse, des héliogravures témoignant des interventions in-situ d’Ernest Pignon-Ernest... D’autres artistes vous sont peut-être inconnus, mais leurs œuvres n’en sont pourtant pas moins intéressantes. Il y a les visions irréelles du photographe hongkongais Karl Chiu, les vanités contemporaines de Matthias Olmeta, les collages figuratifs de la vie au quotidien du sud-africain Sam Nhlengethwa... Freddy Denaës nous fait voyager à travers les époques et les pays du monde entier.


EXPOSITION DU 19 JUIN AU 15 SEPTEMBRE 2013

José Ramon BAS  ? - BELA  ? - Joseph BEUYS - Christian BOLTANSKI - Michel BUTOR - Alexander CALDER Cf Calder de Saint-Etienne... - Eduardo CHILIDA - Karl CHIU - Serge CLÉMENT  ? - Jean-Michel FAUQUET ou Facebook - Robert FILLIOU - Jérémie FISCHER  ? - Gérard FROMANGER - Mario GIACOMELLI  ?, Michel HAAS  ? - Ken KITANO A regarder avec la connaissance du travail de S.Camboulive... - William KLEIN - Raymond LAVOIE Jean LE GAC - LUCEBERT (Cobra)- Franck K. LUNDANGI Henri MATISSE - Jean McEWEN - Jonas MEKAS - Joan MIRO - Isabel MUNOZ  ? - Sam NHLENGETHWA - Matthias OLMETA - Jean-Luc PARANT  [1]- Titi PARANT - Ernest PIGNON-ERNEST - Jan SAUDEK - Pierre SOULAGES - Carlos Figueira TCHALE - Joyce TENNESON - Raoul UBAC - Bram VAN VELDE - Luan XIAOJIE  ? - Dominique ZINKPÉ

Angle art contemporain - www.angle-art.fr Place des arts - 26130 Saint-Paul-Trois-Châteaux

NB. Nous avons ajouté quelques liens, vérifiés, pour ceux qui souhaitent préparer... A suivre... Des liens moins sûrs pour des artistes dont l’identification n’est pas évidente... Simples visites sur le Net...


Transmis par Jacqueline Cimaz, en rappelant qu’une des décisions importantes des Rias lors du dernier CA de l’association, a été l’adhésion des Rias, en tant qu’association culturelle, à Angle-Art Contemporain...

Une adhésion motivée par des affinités quant à des réponses et questions que se pose aujourd’hui l’art contemporain, dont ont pu avoir certaines approches tous ceux qui étaient allés aux expositions au Cercle d’art contemporain du Cailar, au Grand Palais (Kiefer notamment), en Avignon (Barcelo) et qui suivent les expositions et activités de médiation liées aux résidences aux Baraques [2]...

Une dimension prospective émergeant - cela va de soi- de la qualité des choix et de la confrontation aux oeuvres exposées - encore à découvrir...

Mais s’étayant souvent au départ sur l’appui qu’offre la perception de la genèse d’une oeuvre, du contexte même de celle-ci, et la nature pressentie du travail artistique...

Ce qui renvoie à la complémentarité que nous avons toujours valorisée, entre découvertes d’expositions et résidences d’artistes sur les lieux mêmes de vie de la population, là où se rencontrent les problèmes et se créent des réseaux d’essences différentes...

En ce sens, le passage par le chemin de l’île aux Faisans, et autres lieux où la mémoire s’inscrit dans l’eau, et sur le site, et, pourquoi pas, par la petite et très ancienne église romane proche, semblent inducteurs...

Un point de vue commun pour une appréhension de l’exposition qui, ensuite, se spécifie et, en même temps, se personnalise...



_

[1] A noter que lors de son intervention sur [les Lettristes à Saint-Apollinaire-de-Rias en juin 2012, Frédéric Acquaviva nous avait montré des travaux de Jean-Luc Parant

[2] De Christian Astor à Didier Tallagrand en passant par Sébastien Camboulive

Question d’exigence...



_


Réalisation : Inforoutes de l'Ardèche -- PackWeb -- Spip --